AccueilBackgroundFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Règles & Topics Utiles

Contexte, etc sur le nouveau forum

Règles

Contact

Inscription sur le nouveau forum

Derniers sujets
» Bureau de Jonathan Angel
Mer 10 Avr 2013 - 22:13 par Chimere

» Jonathan Angel {MJ : Chimere}
Dim 3 Fév 2013 - 0:38 par Chimere

» [validé] Jonathan Angel
Jeu 22 Nov 2012 - 17:07 par Odyssee

» James "Pup'" Hockney {MJ : Chimere}
Lun 12 Nov 2012 - 13:11 par Chimere

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de Christie Martinez
Mar 30 Oct 2012 - 1:58 par Christie Martinez

» Christie Martinez
Mar 30 Oct 2012 - 1:17 par Christie Martinez

» [validé] Christie "Kitty" Martinez
Dim 28 Oct 2012 - 23:27 par Odyssee

» [refusé] Al Fitzpatrick
Sam 20 Oct 2012 - 11:12 par Odyssee

» [validé] Terry "Sky Eyes" Copeland
Mer 10 Oct 2012 - 22:38 par Odyssee

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de James "Pup'" Hockney
Lun 1 Oct 2012 - 20:37 par James Hockney

» [validé] James Hockney
Lun 1 Oct 2012 - 12:06 par Odyssee

» [validé] Chester Dempsey
Sam 29 Sep 2012 - 16:25 par Chester Dempsey

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de Chester Dempsey
Jeu 27 Sep 2012 - 12:38 par Chester Dempsey

» Chester "Tool" Dempsey {MJ : Architecte}
Jeu 27 Sep 2012 - 12:28 par Chester Dempsey

» John Carlton
Lun 10 Sep 2012 - 14:10 par Architecte

» Laura Jane Strathford {MJ : Chimere}
Dim 12 Aoû 2012 - 17:04 par Chimere

» FELICITATIONS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mer 8 Aoû 2012 - 21:03 par Jack Curtis

» Retour d'une ordure
Mar 24 Juil 2012 - 0:11 par Odyssee

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de Laura J. Strathford
Jeu 19 Juil 2012 - 20:51 par Laura J. Strathford

» Laura Jane Strathford - Fiche de présentation
Mer 18 Juil 2012 - 23:12 par Odyssee


Partagez | 
 

 M.Nilson, autopsie d'un vivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miles Philip



Masculin
Nombre de messages : 86
Age : 29
Age du Perso : 23
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Ven 15 Sep 2006 - 20:31

Arrow INFRASTRUCTURES (Hopital Principal)

Miles attendait calmement dans sa voiture, dans une rue calme de Seattle. le quartier était pauvre, comme pouvaient l'attester les poubelles renversées, et quelques impacts de balles dans les murs.
Ce soir la, il n'y avait personne.

Il était 3h30, les zonards dormaient, se défoncaient à l'acide dans les boites du centre, ou espéraient trouver une jeune femme à violer dans les beaux quartiers.
Quelques pigeons qui roucoulent et un chat qui miaule, surement à attendre des surplus de nourriture de la vieille dame du coin.
Miles lui, avait le coeur qui battait rapidement. L'intérêt qu'il portait à ce vieillard était démesuré. Il n'avait pas tué depuis longtemps, et cela lui manquait, forcément.
Il s'était préparé longuement et patiemment dans son studio, enfilant son costume noir hugo boss, et sa chemise blanche armani. Les cheveux en bataille, il souriait, au volant de sa lincoln 1977 rouge.
Il regarda l'heure à son autoradio, qui diffusait "le choeur des esclaves"..Cette chanson le calmait, et il ferma les yeux pour mieux apprécier les voix tristes qu'il entendait.

Il enfila ses gants de plastique, indisepensables pour ne pas laisser de trace d'ADN, ou des empreintes un peu trop révélatrices.
Il prit sa boite de "chirurgie", et mit le scalpel dans sa poche.
Il regarda une dernière fois à travers la glace de la voiture, scrutant toute venue dangereuse pour son anonymat.
Mais il n'y avait toujours rien, rien qu'une rue sombre mal éclairée. Mais ceci restait dangereux. Miles n'avait pas l'habitude "d'opérer ses patients" en pleine ville, et c'était plus dangereux de ne pas se faire voir ici.
Il ouvrit la portière et sortit calmement. Il la referma, puis passa deriière la voiture, garée sur le coté droit de la rue.
Les plaques indiquaient le minnesota. Evidemment, de fausses plaques étaient très utiles, si un voisin curieux l'avait vu.
Il monta sur le trottoir, et se dirigea vers le petit escalier de l'immeuble ou habitait M.Nilson.
Il se dirigea vers le deuxième étage, vers l'appartement 17D. Pour cela, il emprunta l'escalier, miteux et grincant.
Arrivé au deuxième étage, il vit immédiatement le numéro 17D rouillé collé sur une vieille porte verte.


*La serrure sera pas un problème...*

Il prit donc son rossignol, et ouvrit la porte sans faire de bruit. Seul un petit cliquetit indiqua que Miles pouvait pénétrer dans ce qui serait le tombeau d'un vieillard.
Une odeur de friture régnait dans l'appartement obscur.


*Encore un qui ne mange que des cordons bleus et des poissons panés* se dit Miles un sourire cynique sur les lèvres.

Devant lui, tout indiquait que l'appartement correspondait au quartier. Un vieux sofa troué, entouré de meubles ikea datant d'il y a plusieurs années.
La télé n'était peut être même pas en couleur.


*Bon, ou vit ce vieux croulant*

Il se dirigea vers le couloir qui s'offrait à lui à droite. Il passa devant une porte entrouverte, où l'on pouvait apercevoir des cabinets et une baignoire.
Il continua son chemin, et arriva malheureusement dans la cuisine, où l'odeur de friture était plus forte qu'ailleurs. Les poeles qui avaient servi dans la soirée n'étaient pas lavées, et les volets fermés empêchaient l'air de s'infiltrer.
Il fit donc demi tour.
Il repassa devant les cabinets et le salon, et continua son chemin vers le couloir situé à gauche de l'entrée.
Il arriva immédiatement dans la chambre de M.Nilson.


*Oula, je préférais peut être l'odeur de graillon* pensa immédiatement Miles en sentant le reflux de sueur mélangé à l'odeur caractéristique des personnes agées.

Il marchait à pas feutrés, et les quelques bruits de frottement qu'il pouvait faire étaient étouffés dans les petits ronflements du vieillard.
Il dormait profondément, et Miles put apercevoir son fauteuil roulant pour sa hanche près du lit.


*Il t'aura servi au moins une fois*

Miles prit dans sa poche un baillon, et s'approcha calmement du lit. Mais il voulait effrayer sa victime, lui faire comprendre qu'elle allait souffrir ce soir.
Une fois à 50cm de lui, il mit le baillon au dessus de sa bouche.


"Bonsoir" dit-il, les yeux brillant de méchanceté et de haine.

M.Nilson ouvrit les yeux, qui eux, arboraient plus la fatigue, mais prirent immédiatement une lueur affolée en voyant Miles lui enfoncer le baillon dans la bouche.
Il tenta de crier, mais l'on n'entendait rien qui eut pu réveiller les voisins.

Miles prit alors sa boite de travail, maintenant facilement le vieux, dont la hanche devait le faire souffrir.
Il sortit un bout de gros scotch, qu'il colla fermement sur la bouche de l'homme paniqué.
Puis il sortit une cordelette, et lui lia les mains, qu'il tenait durement.


"Ecoutez, je ne fais pas ca contre vous, mais il m'est nécessaire de vous tuer..en souffrance"

A ces mots, le vieux ne savait plus ce qui se passait. milles questions lui venaient, mais il ne pouvait rien faire.
Lui, si heureux dans l'après midi de quitter l'hopital après une telle opération, lui dont la famille devait le voir le lendemain pour lui tenir compagnie.
Il ne pouvait rien face à ce psychopate. Il ne fit donc rien, il ne voulait pas mourir. les larmes coulaient de ses yeux terrifiés, les mêmes yeux que la jolie femme qui se fait violer en silence, les mêmes yeux que l'antilope le lion face à elle.
Les yeux de la victime.
Miles lui, se préparait déjà à la tâche. Il sortit le scalpel, et coupa chaque bouton du pyjama de sa victime.
Celui-ci était maintenant nu devant lui.
Miles se tenait debout, et ce sentiment de supériorité, de domination le rendait fou de joie.
Il commenca par ballader la lame aiguisée, sans couper, sur le torse de M.Nilson.
Puis d'un coup, il la planta, dans le nombril, ce qui fit émettre un gros son de douleur.
Il trancha lentement, en remontant vers la tête. M.Nilson éait toujours conscient.
Miles pouvait continuer à faire souffrir sa victime une dizaine de minute maintenant. Si la douleur devenait trop forte, il perdrait conscience. Il sortit donc une seringue, qu'il remplit de morphine, puis l'enfonca dans une des veines du bras du vieux.
Il continua, comme sur les cadavres de la faculté. Puis il trancha vers les bras et vers les hanches de chaque coté.
Sa victime souffrait terriblement, comme en attestaient les larmes qui coulaient de plus en plus sur son visage. La douleur n'était pas que physique, puisque la morphine l'atténuait, mais aussi morale, de se voir ainsi tuer en direct.
Miles prit alors dans la boite qu'il avait, quatre épingles, pour pouvoir fixer les lambeaux de peau sur le lit.

Il avait devant lui un abdomen ouvert, en parfait état de fonctionnement...pour l'instant.


"Voyez vous, M.Nilson, je suis médecin, je vais donc vous expliquer quelques points.
Les deux organes que je touche actuellement avec mon scalpel, sont vos reins. En théorie, vous ne pouvez pas vivre sans, mais nous allons faire une exception. Ils ne vous seront pas utiles"

Puis Miles découpa chaque rein, d'un coup vif, et les exposa à M.Nilson. Puis il les posa sur la table de nuit.

"Votre foie, je le garde pour moi. Savez-vous qu'un foie cuit à la poêle avec un peu d'huile est vraiment délicieux ?"

Il lui découpa donc et le placa dans un petit sac plastique.
Les dommages causés étaient bien sûr irrémédiable, mais cela serait bientôt fini.
M.Nilson, ne ressentant plus la douleur physique, et drogué, assistait, regardait ses organes enlevés les uns après les autres.


"Bon, finissons-en, vous voulez bien M.Nilson ? Je vais donc vous couper votre aorte et vous laisser vous vider de votre sang. Dans 3minutes environ, vous serez mort. Adieu, et ce fut un plaisir de travailler avec vous."

Il sectionna donc l'artère, et caressa le coeur de l'homme, qui ne battrait bientôt plus.
Il se releva, chargé d'un foie dans sa poche, rangea ses outils.
Il regarda une dernière fois l'homme, qui avait à présent les yeux fermés, et partit.
Il descendit calmement les escaliers après avoir fermé la porte.
Il remonta dans sa voiture, et rentra chez lui.


*Ca fait du bien, hummmmmm..Je vais enfin pouvoir dormir paisiblement* pensa-t-il en se léchant la partie supérieure de la lèvre.

Arrow APPARTEMENTS (studio minable de Miles P.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 1:28

Bien plus tard .....

Quelques trois ou quatre voitures de patrouilles s'étaient garés dans la rue, et la police avait bouclé l'imeuble aux non résident.

Quelques journalistes commencaient a se placer eux aussi, pour savoir ce qui se passait, et tentant de prendre un maximum d'informations ... certain parlant deja de psychopate tueurs en série ...

Un policier inspectait tous les gens qui souhaitaient rentrer ou sortir, il était plutot robuste et se faisait aider d'un second pour les journalistes.

D'autre policier dans l'entrée prenaient les dépositions des voisins et gens alentour, tandis que le deuxieme étage était bouclé a tous les non policier.

Des bandes 'police do not cross' le rappelait ainsi, devant les escalier, les ascenceurs, et bien évidement devant la porte de l'appartement 17D....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 1:57

Arrow Bureau de Jonathan Everett

John se gara de l'autre côté de la rue en ne se gênant pas pour couper la route d'un véhicule de journalistes au passage. Il sortit de sa caisse, chiquant toujours un chewing gum qui commençait vraiment à ne plus avoir de goût, en claqua la porte puis s'avança sans dicrétion et avec désinvolture vers la foule et les flics. Arrivé devant le gros balèze qui retenait les fouille-merdes, il lui montra simplement sa plaque.

"Jonathan Everett, section criminelle. Alors, où se trouve le spectacle?"

Evidemment, il le savait, mais c'était une manière comme une autre de se présenter, avec humour noir de surcroît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 2:07

En voyant la plaque, une journaliste se rua sur Jonathan.

"Que s'est il passé ? vous avez deja des suspects ?"

Le second policier semblait les retenir tant bien que mal, et parvenait surtout a baisser l'objectif de la caméra.

Le gros baleze quand a lui, s'était un peu écarté, en indiquant du pouce les escaliers.


"C'est au deuxieme étage, mais on vous fera passer un autre controle arrivé la haut."

Au second étage, deux policier gardaient le cordon ... enfin taillaient le bout de gras pour etre plus précis ... mais passons...

Des policiers faisaient des allés et venu dans l'appartement .. les plus jeunes ayant apparement du mal a rester dedans, et préférant s'adosser aux mur du couloirs.

On pouvait distinguer entre autre: des policier de patrouilles qui venait voir le spectactle, deux photographes de la police, qui illuminaient la pièce de leur flash, un médecin légiste penché sur la victime, ainsi qu'un autre inspecteur, qui avait du etre le premier mis au courant....et qui regardait tout ca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 2:15

Jonathan regarda la journaliste avec un sourire charmeur.

"Non ma belle. Par contre, je serais heureux de vous offrir un verre, si j'espérais autre chose que d'être bombardé de questions."

Il tourna la tête, et entra sans transition. Rien à cirer, c'était juste pour s'amuser un peu. Il monta les escaliers en vitesse avec moult craquements sinistres, montra sa carte en passant sans rien dire et entra dans l'appartement à une allure plus réduite après avoir enlevé des lunettes de soleil.

* Oh putain... *


Il s'approcha à l'arrière du médecin légiste et jeta un regard sur le corps. C'était pas joli à voir. Un vrai travail de boucher.


"...Qu'est-ce qu'on a?", demanta-t'il au légiste, espérant évidemment s'enquérir de l'état actuel de l'enquête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 2:35

La journaliste avait fait demi tour, l'air contrarié, l'humour de flic ca ne la branchait pas ...

Quand aux deux flics ils ne regardèrent que d'un oeil sa carte ...

Le légiste quand a lui, s'était levé, et commenca a lui répondre.


"Vraiment pas beau a voir, mais ce gars là est un professionnel, dans le médical ..."

Il aurait sans doute bien voulu continuer, mais l'inspecteur deja présent, l'en empecha, en le poussant légérement sur le coté.

Cet inspecteur S'approcha alors de Jonathan.

[applaudissement de la foule, pour l'ex Al Bundy ... lol ]

Son regard était assez froid.

"On pourait savoir qui vous etes et ce que vous faites ici ?"

On aurait dit un chien auquel on essayé de prendre son territoire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 2:41

Jonathan, visiblement lassé, ressortit sa carte. Il regarda sur le côté un instant en soupirant d'une manière très visible, puis ses yeux revinrent fixer le type.

"Inspecteur Everett. Je fais comme vous: j'enquête sur ce meurtre."

Il replia son portefeuille, le glissa dans la poche intérieure de sa veste en cuir avant de continuer.


"On peut soit bosser ensemble, soit rester là à se regarder dans le blanc des yeux et attendre que les mouches arrivent. Alors, comment s'appellait la victime?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 2:49

L'inspecteur aurait bien voulu lui demaner ce qu'il foutait là, mais la derniere phrase de Jonathan semblait l'avoir calmé.

Il ouvrit finalement son calpin et tourna quelques pages.


"Molly Nilson, né en 1934, un papy comme on en voit des milliers."

Il désigna ensuite le fauteil roulant non loin de là du doigt.

"Il se servait de ca, car opéré de la hanche recement"

Il se tourna ensuite vers la porte d'entrée.

"C'est d'ailleur sa voisine de pallier qui a trouvé la victime, elle venait le voir chaque matin, pour constater sa guérison".

Puis remettant les yeux sur la victime.

"Et le mec qui a fait ca semble etre un grand malade, mais savait ce qu'il faisait. La mort a eu lieu après l'opération et le tout controlé par de la morphine en intra-veineuse....
Voila qui rappel Jack l'éventreur."


Il émit un petit rire strident, et assez nul, puis reprit un air tout a fait sérieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 2:56

"Ouais. Vous êtes un marrant, vous."

Il eut un sourire cynique et regarda un instant le cadavre, l'air pensif.

* On a un papy opéré à la hanche récemment, donc sortant d'un hôpital, et tué plus tard par un médecin, ou assimilé. Conclusion, John? *

"Dans quel hôpital s'est-il fait opérer, et ça remonte à quand? Quelqu'un a-t'il prévenu la famille? On a des témoins?"

John s'était dit quelque chose comme: autant poser toutes les questions tout de suite. Ce faisant, il jetait un regard sur la pièce, longeant l'une des armoires pour l'observer au passage, pour ensuite jeter un regard sur la serrure, et la fenêtre afin de répondre à la question simple: comment était-il entré?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 3:06

L'inspecteur Bowder ne répondit rien a la remarque de Jon, il faut dire qu'il était deja retombé dans son état de sérieux.

Il tourna a nouveau quelques pages de son calepin.


"Opéré a l'hopital principal. Il en est sortit hier a dire vrai, toujours d'après sa voisine. On ne connait pas le nom de son medecin, il faudra qu'on se rende a l'hopital pour plus d'informationq."

A dire vrai, lui même attendait les dernière analyse du légiste pour pouvoir s'y rendre. Il tourna la page.

"Pour la famille, il ne semble pas vraiment en avoir, enfin personne n'est encore bien au courant. Nous menons notre enquete."

On se demandait bien qui était le nous ....

"quand aux témoins, personnes n'a rien vu n'y rien entendu. Si ce n'est des voitures roulant dans la rues, mais cela n'a pas vraiment d'utilité."

Il fit un sourire, mais le rire ne sembla pas sortir cette fois. Il referma ensuite son callepin qui ne semblait pas contenir grand chose de plus, et reprit son air sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 3:15

John remarqua l'effraction de la serrure. Pas spécialement passionant, mais toujours bon à savoir. Il revint vers la chambre en parlant.

"Ok. Qu'on m'expertise chaque centimètre carré de l'appartement et aussi la serrure, elle semble avoir été forcée. Je suppose qu'il n'y a aucune empreinte."

On voyait mal un type aussi doué laisser des traces de doigts un peu partout... Il continua en regardant le légiste. L'autre l'interromprait, s'il s'avérait qu'ils avaient finalement trouvé lesdites empreintes.

"Vous savez quoi d'autre? Gaucher, droitier? La couleur de ses yeux? La marque de ses chaussettes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 17:29

Les flics se remuèrent aux paroles de Jonathan, mais semblait un peu perdu, et c'était limite s'ils ne se rentraient pas dedans en marchant....

Un des flics cependant, le genre premier de la classe, j'ai mon diplome et souhaiterai devenir inspecteur ou capitaine, prit la parole.


"On a deja presque tout inspecté et trouvé pas grand chose. Pas d'empreinte de main, des empreintes de chaussure inutilisable .. quand a la serrure, je m'en occupe, mais je doute qu'on trouve quoique ce soit d'interessant."

Le legiste quand a lui revint fasse a l'inspecteur.

"A première vue droitier, et tout a était fait par une lame extremement tranchante. En tant normal j'aurai dit un couteau, mais au vu de la facon de procéder, je pencherai pour un sclapel. Je vous faxerai mon rapport dès que j'en serai certain, et que j'aurai fini les analyses sanguines avec précision."

Car on était pas encore bien certain qu'il s'agisse de morphine, même si cela paraissait évident, et on ne savait pas si les quantité était raisonnable ou non.

"peut on emmener le corps inspecteur ?"

L'inspecteur Bowder prit d'abord la parole.

"Pour ma part, je ne vois pas ce que je pourais en tirer. Surtout que le criminel en a deja prit beaucoup."

Nouveau rire strident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 17:58

John réprima un léger sourire sur cette remarque d'humour noir. Il devait se contrôler et éviter de lancer lui-même une vanne, sinon ça allait finir en fou rire général.

"Ouais, allez-y. On va aller jeter un oeil à l'hôpital."

Regard vers Bowder, pour voir s'il allait accompagner. Après tout, il y avait toujours plus dans deux têtes que dans une. En descendant les escaliers, il lui demanda avec un sourire cynique et un air lassé:

"Prêt à réaffronter les journalistes?"

... Et il sortit avec la ferme intention de rejoindre sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[MJ : Gentils]



Féminin
Nombre de messages : 948
Date d'inscription : 12/08/2005

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 18:17

L'inspecteur Bowder regarda sa montre avant d'ajouter.

"On y va. Mais je fini mon service a 14h, et la fin de service est la fin de service."

Un flic qui adorait son boulot apparement.

Devant le batiment, les journalistes avaient finalement décidé d'interroger le voisinage, qui ne savait rien, mais était pret a raconter n'importe quoi pour passer a la télé.

Lorsque les deux inspecteurs franchirent la porte, les journalistes se precipitérent a nouveau sur eux, micros et caméra aux poings. La police tentait cependant de les contenir.


"Alors que s'est il passé réelement ? avez vous des pistes ?"

Mais le passage du chariot sur lequel reposait le corps provoqua un nouveau mouvement de foule, cela dit, le chariot était relativement bien gardé, et seulement quelques flash et vidéo d'une bache noir n'ont pu etre prit.

L'inspecteur Bowder n'avait pas vraiment réagit, et c'était seulement tourné vers un policier.


"Faites en sortes que l'on ne nous suivent pas !"

Puis se tournant vers son nouveau collégue.

"On prend votre voiture, la mienne est en fourière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Everett



Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 30
Age du Perso : 34
Date d'inscription : 12/09/2006

Données Personnelles
Réputation pro:
0/0  (0/0)
Réputation perso:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Sam 16 Sep 2006 - 18:23

"Oh, c'est encore vous? Alors, ce verre?", répondit-il avec un sourire.

Jonathan se fraya ensuite un passage au travers de tous ces abrutis et courut vers sa bagnole sans se demander comment l'inspecteur était arrivé jusqu'ici, si ce n'était en voiture. Il grimpa dedans rapidement, lunettes de soleil à nouveau sur le nez, et démarra assez vite pour éviter de se retrouver avec une horde pour les suivre.

Et sa destination fut...


Arrow L'hôpital principal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: M.Nilson, autopsie d'un vivant   Aujourd'hui à 2:50

Revenir en haut Aller en bas
 
M.Nilson, autopsie d'un vivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre des Haïtiens vivant à l'Etranger reçoit la Commission OEA/CARICOM
» Haiti : Retrouvé vivant après 27 jours !
» The Black Man Did It. Le racisme est vivant Ozeta, n'en déplaise à certains
» [Dio][WIP] "Mais je ne suis pas un homme vivant"
» Mieux vaut un Renard vivant qu'un Lion mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seattle Police Department, RPG :: Archives :: RP :: Domiciles Publics-
Sauter vers: