AccueilBackgroundFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Règles & Topics Utiles

Contexte, etc sur le nouveau forum

Règles

Contact

Inscription sur le nouveau forum

Derniers sujets
» Bureau de Jonathan Angel
Mer 10 Avr 2013 - 22:13 par Chimere

» Jonathan Angel {MJ : Chimere}
Dim 3 Fév 2013 - 0:38 par Chimere

» [validé] Jonathan Angel
Jeu 22 Nov 2012 - 17:07 par Odyssee

» James "Pup'" Hockney {MJ : Chimere}
Lun 12 Nov 2012 - 13:11 par Chimere

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de Christie Martinez
Mar 30 Oct 2012 - 1:58 par Christie Martinez

» Christie Martinez
Mar 30 Oct 2012 - 1:17 par Christie Martinez

» [validé] Christie "Kitty" Martinez
Dim 28 Oct 2012 - 23:27 par Odyssee

» [refusé] Al Fitzpatrick
Sam 20 Oct 2012 - 11:12 par Odyssee

» [validé] Terry "Sky Eyes" Copeland
Mer 10 Oct 2012 - 22:38 par Odyssee

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de James "Pup'" Hockney
Lun 1 Oct 2012 - 20:37 par James Hockney

» [validé] James Hockney
Lun 1 Oct 2012 - 12:06 par Odyssee

» [validé] Chester Dempsey
Sam 29 Sep 2012 - 16:25 par Chester Dempsey

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de Chester Dempsey
Jeu 27 Sep 2012 - 12:38 par Chester Dempsey

» Chester "Tool" Dempsey {MJ : Architecte}
Jeu 27 Sep 2012 - 12:28 par Chester Dempsey

» John Carlton
Lun 10 Sep 2012 - 14:10 par Architecte

» Laura Jane Strathford {MJ : Chimere}
Dim 12 Aoû 2012 - 17:04 par Chimere

» FELICITATIONS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mer 8 Aoû 2012 - 21:03 par Jack Curtis

» Retour d'une ordure
Mar 24 Juil 2012 - 0:11 par Odyssee

» Inventaire & Compétences & Accomplissements de Laura J. Strathford
Jeu 19 Juil 2012 - 20:51 par Laura J. Strathford

» Laura Jane Strathford - Fiche de présentation
Mer 18 Juil 2012 - 23:12 par Odyssee


Partagez | 
 

 Et cela continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Kill



Masculin
Nombre de messages : 552
Age : 31
Age du Perso : 28
Voie du Perso : Médecin légiste
Argent Courant : Deux
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Et cela continue...   Mer 17 Aoû 2005 - 22:44

Après une nuit de sommeil peu relaxante, les rayons du soleil filtrant par le store eu raison de sa réticence à se lever. La jeune fille ouvrit les yeux un à un, maugréant en se disant que cette journée risquait d’être aussi maussade que celle d’hier. Une ambiance pourrie comme d’habitude.
Elle s’étira en baillant, chassant ces idées pour l’espace de quelques minutes. Elle se leva et regarda autour d’elle à travers ses yeux à peine réveillés, essayant de se souvenir où elle était encore.
Un canapé peu confortable recouvert d’une couverture qui ne la protégerait pas contre un temps avec une simple brise tellement il y avait des trous béants dedans. Un bureau en face d’elle, encombré d’un mélange de magazines people et de livres de cours masquant même le clavier d’ordinateur s’y trouvant, il y a même les reste d’un repas, sûrement celui d’hier soir au vu de sa fraîcheur. D’ailleurs, elle se demanda comment elle a pu avaler une pizza à l’ananas et aux anchois accompagné d’un soda au goût horrible lui rappelant un arrière-goût de lait caillé. D’ailleurs c’est peut être pour cela que cela lui tiraillait sur l’estomac.
A coté du bureau : une corbeille pleine de diverses choses, il faudrait sérieusement la vider à cause de l’odeur fétide qu’elle dégage.
Il y a quoi d’autre ? Ah oui, une étagère croulant sous le poids de tonnes de cd, dvd, livres et magazines, habits mêmes. Tout pèle-mêle. On trouverais plus facilement une invitation pour le concert archi-comble du groupe des « Strange-Rovers » que de fouiller dans ce capharnaüm pour retrouver son portable.
D’ailleurs, où est il encore passé ce fichu portable ?
La fille se mit à déranger à nouveau les habits parsemant la pièce, les envoyant parfois voler contre les murs intégralement recouverts de posters de stars à la réputation dépassée. Ajoutant toujours plus de désordre dans la pièce, elle retrouva enfin ses vêtements au pied du canapé. Ce qui eu pour effet de s’apercevoir qu’elle était uniquement vêtue de sous-vêtements seulement. Mais quelle idiote, comment a t’elle encore fait pour dormir à demi-nue malgré cette couverture qui n’a de fonction que le nom ?
*Ma pauvre fille tu débloque complètement* se dit t’elle. Elle corrigea ce détail en s’habillant prestement. Par ailleurs, elle retrouva son portable dans la poche de son jean, complètement éteint vu qu’elle avait oubliée de l’éteindre. De plus elle s’aperçu que son forfait était totalement épuisé. Et merde ! Laeticia (sa copine chez qui elle se trouve actuellement) a du encore l’utiliser à son insu pour téléphoner à son petit ami. Une heure de forfait gâché à cause d’elle. Elle l’étriperais si elle n’étais pas sa meilleure amie.

D’ailleurs elle était obligée de s’être réfugiée ici.
Quand l’inspecteur Kill
*enfin, je crois qu’il est inspecteur* l’avait convoquée, elle croyait juste que c’était pour la routine. Mais non, cet homme avait découvert le lien de parenté qui l’unissait à John. Il avait trouvé que celui-ci était son demi-frère.
Elle le revoit d’ailleurs cette nuit là où il était venu à la maison voir son frère en compagnie d’un ami à lui. La situation avait dégénérée et elle avait assistée au geste de son frère, saisissant un couteau et le plantant dans le torse de John. Ensuite son copain avait tiré sur son frère. Deux coups, sous ses yeux. Son frère s’était aussitôt enfui sous la douleur, saignant abondamment. Elle, elle avait assistée sans rien faire, muette et immobile. Elle était restée dans le salon jusqu’à l’arrivée de la police. Mieux valait mentir sur l’identité réelle de son demi-frère sinon elle risquait d’avoir des ennuis avec son père.
Mais maintenant ce policier sait tout. Comment s’en sortir ? rester cachée jusqu’à ce qu’on l’oublie pour de bon ?
Mais non, ils la retrouveront tôt ou tard de toute façon.
De plus, ils la soupçonnais du crime. A tord d’ailleurs. Elle n’a du son salut qu’en s’enfuyant du central de police. Quelle chance qu’ils ne l’avait pas attachée et qu’elle savait pratiquer le karaté. Les trois officiers de police, dont l’inspecteur, qu’elle avait amochée ne diront pas le contraire au moins. Cela l’avait bien fait rire en plus cette course-poursuite qu’elle avait remportée haut-la-main. Tant pis pour ces stupides policiers, ils n’avaient qu’à ne pas l’accuser.

Ayant finie de s’habiller, enfin.. elle fit un brin de toilette avant de quitter la pièce et d’aller dans la cuisine, qui possédait le même désordre que le bureau. La première chose qu’elle vit est le post-it sur la porte du frigo :
Je suis partie en cours, je reviendrais pour midi. Laeticia
Ca explique pourquoi elle était toute seule dans la maison. Cela dit la question du portable épuisé sera réglée en temps et en heure de toute façons. Elle ne perd rien pour attendre cette pseudo « meilleure amie ».

Tout en maugréant, elle se servit passivement un grand bol de lait qu’elle fit chauffer. C’est toujours comme cela quand elle était stressée, il fallait qu’elle boive un truc chaud dès le réveil. Elle attrapa au passage le paquet de céréales (avec la pub du concours pour gagner une place pour le concert archi-comble de « Strange-Rovers », une chance sur dix mille de gagner) et constata que sa chère copine l’avait vidé avant elle. Encore un truc à rajouter sur l’ardoise. Tant pis, elle boira simplement le lait, sans céréales craquantes cette fois.
Elle s’assit enfin et s’affala sur la table tout en soufflant. Une dure journée l’attends. Qu’est ce qu’elle allait faire aujourd’hui ? Il lui fallait se cacher mais comment occuper son temps ? Lire ? elle connaissait déjà, et par cœur, tout les bouquins de cette bicoque. Regarder la télé ? bof, à cette heure il n’y a pas grand chose d’intéressant à part des émissions débile de vente par correspondance. Vous voulez perdre dix kilos en un mois ? Appelez Madame K. qui se fera un plaisir de vous vendre sa dernière invention miracle.
Non mais quelle débilité. De toute manières, les seules bonnes émissions sont en début d’après midi. Peut être y aura t’il un reportage sur les « Stranges-Rovers » aux informations qui sait ?

Soudainement de bonne humeur, elle engloutit d’un trait le contenu du bol de lait, manquant de s’étouffer avec. Elle prit ensuite la décision d’aller faire un tour dehors. Cela valait mieux que de rester dans cette bicoque moisie à respirer une poussière de six mois et des poubelles de dix jours. Un peu de footing dehors lui fera du bien, il fait beau et l’heure semble idéale pour s’aérer avant les embouteillages monstres de neuf heures qui polluent les trottoirs.
Elle retourna dans la chambre et ouvrit l’armoire en grand. Elle en sortit un ensemble de sur-vêtements à sa copine et les enfila. Tant pis pour Laeticia, elle avait pris son portable donc elle lui prend ses affaires. D’ailleurs, ça tombe bien vu qu’elles font la même taille toutes les deux. Où sont donc ses chaussures de sport ? Ah les voilà, sous le lit comme d’habitude. Vraiment très peu ordonnée cette fille décidément. On se demande vraiment pourquoi elle ne se plaints pas à cause de tout ce bordel.
Bon c’est pas tout mais elle prête maintenant. Attrapant son portable (pour avoir l’heure) elle se dirigea vers la porte, heureuse de quitter pour quelques instants cette baraque délabrée.

Elle ouvrit la porte et surgit dehors tout en regardant le beau ciel bleu qui s’étalait au dessus d’elle. C’est pourtant la seule chose qu’elle n’aurait pas du faire ce jour là.

Deux hommes surgirent d’un coin de la maison et se jetèrent sur elle, lui immobilisant les bras. Surprise, elle tenta de se défendre en envoyant un coup de pied magistral dans la figure d’un des deux agresseurs qui lâcha prise. Mais ce fut de courte durée car deux autres hommes surgirent d’une voiture pour s’en prendre à elle et l’immobiliser définitivement. C’est alors qu’elle vit leurs uniformes : c’était des policiers et ils lui passaient déjà les menottes.
Elle prit conscience de la présence d’un cinquième homme qui se tenait devant elle.
Elle leva les yeux et regarda celui qui n’avait pas prit par à son arrestation. L’homme portait des vêtements plutôt décontractés et portait des lunettes de soleil. Il affichait un large sourire mesquin. D’ailleurs son allure et sa coupe de cheveux trahissent son identité. Une identité qu’elle n’avait pas oubliée.

-Monsieur Kill ? Mais.. comment m’avez vous retrouvée ?

Matthew (car c’était bien lui) s’avança calmement vers elle et lui mit un document sous le nez. Elle le lu d’un air incompris. C’était un relevé d’appels téléphonique.

-Vous savez mademoiselle. S’enfuir en amochant trois officiers de police c’est déjà une chose. Réussir à s’enfuir en est une autre. Mais utiliser son portable pendant une heure alors que vous êtes en cavale n’est pas une idée brillante de votre part.

Elle en eu le souffle coupé. C’est à cause de cette écervelée de Laeticia qu’elle s’était fait pincée !! Elle releva les yeux sur Matthew qui lui montra un autre document : un mandat d’arrêt à son nom.
D’un geste de Matthew, elle fut conduite manu-militari dans une voiture de police, Kill s’installa à coté d’elle pour le trajet jusqu’au poste.


- Si vous n’y voyez pas d’inconvénient mademoiselle, nous allons gentiment reprendre notre ancienne discussion là où nous l’avions laissée Cool
Chauffeur !! au Poste je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et cela continue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie continue (Privé Antéa)
» Je l'espere pas mais si cela arrivé
» Pendant les travaux, l'exposition continue (Lucia)
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» Il faut que cela change au pays!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seattle Police Department, RPG :: Archives :: RP :: Anciennes Enquêtes :: Enquête 2-
Sauter vers: